Big Data: où en sont les entreprises africaines ?

Le Big Data fait référence à l’explosion du volume des données dans l’entreprise et des nouveaux moyens technologiques proposés par les éditeurs pour y répondre.

Alors que nous entendons parler de Big Datas depuis maintenant plusieurs années, les solutions révolutionnaires utilisant ces quintillions d’octets se font encore attendre en Afrique.

Pourquoi le buzz ?

Un exemple édifiant de l’impact des Big Data en Afrique est celui de la startup kényane qui, durant la dévastatrice épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, a créé un système basé sur les SMS, permettant à des communautés en Sierra Leone d’alerter le gouvernement sur les nouvelles infections dans différentes régions du pays.

Les données recueillies ont ainsi aidé les autorités à cartographier la propagation du virus Ébola et à répondre à de nouvelles infections bien plus rapidement.

En identifiant les opportunités, en prévoyant des catastrophes, en aidant à la décision, ou encore en facilitant les investissements, les Big Datas pourraient révolutionner les domaines les plus sensibles des sociétés et des économies du continent.

Si les entreprises opérant en Afrique francophone semblent tarder à prendre le train en marche, selon une étude menée par IBM, 40% des entreprises kényanes et nigérianes étaient déjà dans la phase de planning d’un projet de Big Data en 2014, en comparaison avec la moyenne mondiale qui était de 51% à ce moment-là.

Les entreprises sénégalaises sauront-elles participer à ce buffet de la donnée ? Qui sont les leaders et comment utilisent-ils les données dans leurs entreprises ?

Rejoignez-nous pour échanger sur ce sujet durant le Salon International des Professionnels de l’Économie Numérique (SIPEN Dakar) qui se tiendra ces 14 et 15 décembre à l’hôtel King Fahd.

Rendez-vous dès à présent sur www.sipen-dakar.com  pour réserver votre badge, et découvrir les speakers.

OBTENEZ VOTRE BADGE

Leave Comment