Mois : août 2021

L’intelligence artificielle (IA), une opportunité aux contours flous

Robot tenant dans sa main un cerveau

Devenue presque omniprésente dans toutes nos activités quotidiennes, l’intelligence artificielle (IA) ne présente pas pour autant moins d’inconvénients dans notre vécu. C’est comme qui dirait qu’elle se cache dans nos smartphones, nos ordinateurs et nos objets connectés pour nous simplifier la vie. A travers cette étude de l’Institut de Léonard de Vinci, nous revenons largement sur les avantages de l’intelligence artificielle.

 

Capacité de tri des données

L’intelligence artificielle est devenue incontournable dans la vie de l’homme, surtout avec les réseaux sociaux et le développement fulgurant du numérique. Ainsi, un flux d’actualités sur Facebook, un algorithme prédictif sur le prix des billets d’avion, des recommandations sur Netflix ou Amazon…illustrent la puissance de l’IA. Parce qu’elle peut absorber d’immenses quantités de données, l’IA permet d’organiser, de trier, et de donner du sens à ces informations selon des formules particulières qui sont défendues par les GAFAM comme des secrets industriels.

Cela fait que sans l’IA, il serait impossible d’arriver à un tel niveau de personnalisation sur tout type de système. Elle travaille continuellement pour se nourrir de données et affiner son fonctionnement. Plus elle engloutit des données, plus elle devient performante, et plus les algorithmes peuvent évoluer pour devenir efficaces.

L’IA, un facteur de communication

En interconnectant des programmes et machines, l’intelligence artificielle joue un rôle essentiel en matière de domotique et d’IoT par exemple. Considérée sous cet angle, elle est utilisée dans la communication machine-to-machine pour comprendre notre mode de travail et nos comportements, et tenter de s’y adapter. Elle sert également à la commande vocale et aux assistants virtuels.

Un outil médical

L’importance de l’IA dans le domaine médical n’est plus à démontrer. Dans ce secteur, elle permet de sauver des vies en servant à des fins d’analyse. Ainsi, elle est désormais capable de passer en revue et d’analyser avec précision des imageries médicales afin de détecter d’éventuelles tumeurs. Son taux de détection est proche de celui des médecins et surtout, elle travaille en continu, 24 heures par jour.

L’IA peut aussi servir pour optimiser et affiner les prévisions météorologiques, en particulier dans le cas d’événements climatiques intenses avec une forte intensité locale (tornade, tempête, inondation, etc.). En calculant des modèles de prédictions et en affinant son travail en continu, elle est une aide importante pour prendre les bonnes décisions au bon moment.

Enfin, l’intelligence artificielle peut aussi faciliter le travail de la police et des pompiers pour cartographier les interventions, identifier les zones à risques pour renforcer les patrouilles, et mieux gérer les parcours des véhicules d’urgence en temps réel selon la circulation, les conditions météo, etc.

L’intelligence artificielle digitalise notre écosystème

On utilise l’IA dans presque tous les domaines. L’agriculture devient connectée pour intervenir uniquement au bon moment afin de limiter l’utilisation de produits phytosanitaires, et récolter les céréales, les fruits ou les légumes au meilleur moment. Elle peut aussi, grâce à des capteurs implantés dans le sol, gérer l’irrigation de manière intelligente et autonome pour délivrer la juste quantité d’eau quand il le faut.

En ce qui concerne l’urbanisme, la Smart City se construit aussi grâce à l’intelligence artificielle. Cette dernière récupère de multiples données afin de connecter les bâtiments, les rues, les espaces publics, etc. Le résultat : une meilleure organisation basée sur la donnée, des économies d’énergie et un meilleur usage des budgets.

Dans le domaine des transports, l’IA est présente dans la voiture autonome. Cette dernière peut se passer plus ou moins temporairement d’un conducteur humain pour arriver à bon port. À terme, lorsque l’IA pilotera les voitures dans un cadre sécurisé, c’est l’assurance d’un trafic routier plus sûr et plus fluide.

Homme utilisant une tablette

 

 

S’agissant du monde des affaires, l’intelligence artificielle est utilisée pour automatiser la relation commerciale (lead scoring, automatisation…), le service support (chatbot, assistant virtuel…) et la gestion financière (envoi des factures, gestion automatique des impayés…).

 

 

L’IA à quel prix ?

Terme inventé dans les années cinquante par les chercheurs informaticiens John McCarty et Marvin Minsky, l’intelligence artificielle a, malgré tous ses avantages, des contours sombres.

C’est pourquoi, elle laisse présager des perspectives inouïes pour les entreprises qui la mettent au point et pour les consommateurs qui l’utilisent. Elle possède de nombreux inconvénients qui peuvent entraver son utilité et limiter son efficacité.

A cause de leur grande complexité, les appareils dotés d’intelligence artificielle sont chers à produire. Ce coût qui peut rapidement croître car, ces équipements requièrent également un entretien et une maintenance très onéreux.

Dans une étude publiée en 2018, Tata Consultancy Services et IDC a dévoilé que le budget moyen que les entreprises consacrent à des projets d’intelligence artificielle s’élevait à 576.000 euros.

Ainsi, 37% des sociétés interrogées ont par ailleurs annoncé qu’elles seraient prêtes à investir plus d’un million d’euros dans les années à venir.

Impossible d’améliorer l’intelligence artificielle

Elle est comme un cerveau bien rempli, mais dépourvu de neurones. Bien qu’il permette le stockage des données, un appareil intelligent ne parvient pas à s’adapter à son environnement ni à apprendre de ses erreurs.

Sans émotions, l’intelligence artificielle est incapable de modifier son comportement et de s’acclimater aux situations plus ou moins complexes.

Pour schématiser, elle fonctionne sur un mode binaire qui ne laisse place à aucun sentiment.

Un outil sans créativité

Le rôle premier de l’intelligence artificielle est d’assister son utilisateur dans son quotidien, en améliorant son confort et en lui faisant gagner du temps grâce à l’automatisation des tâches ou la commande vocale, par exemple.

En revanche, l’IA est incapable de prendre des décisions, d’imaginer ou de créer par elle-même.

L’intelligence artificielle favorise le chômage

Thématique récurrente des films de science-fiction, le remplacement des humains par des robots ou des machines obsède la pensée collective depuis toujours. Et c’est bien légitime. De nos jours, l’omniprésence de l’informatique et l’automatisation des systèmes restructurent profondément notre société et nous rendent de plus en plus dépendants.

L’une des préoccupations majeures liées à l’intelligence artificielle est la disparition de certains métiers qu’elle peut causer. Bien que sa mise en place crée de nouvelles opportunités d’emplois (en particulier lors de la phase de développement, avec le recrutement d’ingénieurs, notamment), l’IA génère aussi un fort taux de chômage.

Selon une étude du cabinet Gartner, six millions d’emplois pourraient même disparaître d’ici 2030 à cause d’elle ! Pour l’heure, rassurez-vous : l’intelligence artificielle n’a pas encore réussi à supplanter la conscience humaine. C’est pourquoi, la plupart des métiers actuels ont donc encore de beaux jours devant eux.

Nous vous attendons nombreux à l’édition  100% Online du SIPEN 2021 pour venir découvrir comment tirer parti de l’IA au profit de la croissance de votre entreprise ou de votre organisation les 23 et 24 Septembre. Cliquez ici pour plus d’informations.

Copyright OPTIC 2020 - Powered by By Filling